Ottoalbini1
Ottoalbini2

Prends l'osier et...

Le sieur Albini, quasi-milanais, designer et architecte renommé d'après-guerre ayant fait ses armes aux côté du fantastique Gio Ponti (excusez du peu) a marqué l'époque de la reconstruction italienne de son empreinte. Il marie matériaux traditionnel et peu onéreux (le fameux rotin ) et modernité tant de la conception que de l'usage. Le Graal de tout designer qui se respecte. Cerise sur le gâteau, l'intelligence de la conception ne renie pas l'esprit artisanal du matériau mais l'amène à une esthétique épurée.
Il a appliqué cet art de la conception à toute une série de mobiliers, et notamment à un ottoman époustouflant d'équilibre et de gironde grâce italienne.
Ce ne sont plus les formes de Sylvia Kristel qu'on évoque, mais celles bien plus suggestives de Silvana Mangano dans le torride film Riz Amer de De Santis.
 
Les collectionneurs, pionniers du désir, ne s'y sont pas trompé, sa cote ne cesse de monter. 
Et devinez ce que votre serviteur, Petit Poucet en veille déco perpétuelle a récolté sur le dernier M&O ? Le fameux ottoman, expression ultime de ce manifeste italien du beau, réédité par la maison Sika Design (qui met à l'honneur quelques pièces de mobilier d'Albini pour notre plus grand plaisir, mais pas celui de mon banquier).
 
 
ras-le-bol du rotin ou de l'osier régressif ? on peut le comprendre ; la vannerie en tige de palme ou de saule a été mise à toutes les sauces, des miroirs par-ci, des chaises par-là, des lits et des têtes de lit en prime. overdose, saturation et même la belle emmanuelle dans son fauteuil ne saurait vous faire reconsidérer la chose sous un autre oeil.
et pourtant, vous auriez tort, car vous ne sauriez passer à côté de ce joyau du design qu'est l'ottoman de franco albini. 
quésako ou plutôt quisako ? 

 

24 Sep 2015
icônes
05:40