laredouteint1
laredouteint2
laredouteint3
laredouteint4
laredouteint5
laredouteint6
laredouteint7

L'île aux trésors

Donc, Trésor... mon précieux (non, pas de hobbit joufflu aux écoutilles), pirates, corsaires et flibustiers (oui), cartes au trésor (une appli de géoaching ?), perroquet (non, marre de la tendance jungle), Johnny Deep chantant les Gars de la Marine (faut voir),  Marlon Brando en tahitienne (mouais), butin (une licorne ?), capitaine (Caverne ? Fracasse ? America ? ).
Flibustier de carnaval, pirate d'eau douce, frère de la côté ! Serais-je tentée de jurer, afin de me fondre dans le paysage et de faire couleur locale (même si Haddock n'a pas voulu me prêter sa barbe).
Flibustier ? Le mot est dérivé du néerlandais "vrijbuiter" (on s'applique quand on le prononce svp) qui signifie : qui fait du butin librement.
Ah, ah ! Pirates ? Du latin "pirata", du grec "peirates", qui veut dire : " celui qui entreprend, qui tente fortune ". Les indices s'accumulent.
 
La troisième partie de votre cerveau, le néo-cortex, où siègent notamment la culture et le langage, se dit in-petto : ben tiens ! Ne serait-ce pas là l'économie de marché qui rapplique, pile au bon endroit ?
Et manifestement, vos hémisphères cérébraux ne font pas qu'errer dans les limbes. Vous voilà devant l'enseigne du célèbre ex-vécépiste La Redoute reconverti dans le commerce en ligne. Qui vient donc d'ouvrir une boutique déco, là, dans cette rue du butin.
Vous voilà vous et tout votre tintoin cérébral à lancer des messages d'alerte (maiday, maiday!) et de confusion : comment ? Après le boom de l'e-commerce, voilà que les boutiques dites "physiques" seraient en train d'éclore comme le muguet au 1er mai et à chaque coin de rue syndiquée ?
Branle-bas de combat, tout le monde sur le pont, paré à virer !
 
On nous parle "de se rapprocher des consommateurs et ramener de la dimension humaine". Pas possible ?
Permettez-moi de vous dire que la mémère cacochyme que je suis se bidonne du pompon. On s'extasie, on vous vend le retour à la boutique comme une innovation marketing particulièrement audacieuse. A vous la dimension humaine ! La qualité de service supplémentaire : contact avec le vendeur, possibilité de toucher le produit, de l'essayer, conseil sur place et personnalisé !
Vous voilà sacrément vernie d'accéder à tant de prestations innovantes...
 
La Redoute "Intérieurs" a donc ouvert boutique (parce que magasin, c'est vulgaire) dans le Marais.
L'endroit est spacieux, les codes et couleurs de la déco du moment bien compris et présentés. Sentiment de déjà vu-ailleurs qui participe du confort de l'ensemble, accueil et service aux petits oignons.
 
Certes, on n'est pas dans le dessus du panier trendy comme à l'Appartement de Sézane, ni même dans la version plus select de AM-PM, avec sa vitrine rive gauche ou son corner au BHV, mais ne boudons pas notre plaisir. De toutes façons, vos multiples cerveaux sont en phase game over, comme à chaque fois qu'on vous mets entre les doigts des nuanciers de couleurs et des matières textiles ; c'est sûr chez vous, la conscience n'est pas située dans la matière cérébrale.
Vous résistez bien une dernière fois, tentant de comprendre pourquoi les prix sont si riquiquis ; vous interrogez la vendeuse sur les lieux, les conditions de fabrication et la facture carbone, vous soulevez en douce les étiquettes en quête de preuves à charge comme au Cluedo. Le Colonel Moutarde vous répond tricolore, vertueux et cocorico. Ça vous achève, vos neurones passent en mode grillade.
Au loin, Marlon semble danser le hula de Tetiaroa et vous faire signe d'un déhanchement lascif... il est temps de passer à la caisse, à défaut de la casserole.
Et cette fois-ci, votre conscience volatile et volage, échappée dont on ne sait quel asile corporel ne pourra vous culpabiliser : rien à redire côté coût de vos achats, vous voilà plus irréprochable que Sainte Thérèse d'Avila face à l'Inquisition, même prise la main dans le sac du mari d'Isabel.
 
La Redoute Intérieurs
10 rue du Trésor,
75004 Paris 

si d'aventure, vous musardez rue du trésor en quête de quelques maraudes dans le toujours couru quartier du marais, votre cerveau reptilien, oui, le plus ancien, mais pas forcément le plus évolué, celui un peu rigide et très compulsif qui assure vos fonctions vitales (comme consommer, acheter, baver sur les vitrines, mentir à votre conjoint, vos enfants et votre banquier sur le prix d'un micro sac jérôme dreyfuss, twee mini veau velours orange... non, je blague celui là c'est le cerveau limbique, qui mémorise les comportements agréables ou désagréables), donc votre tronc cérébral et son copain le cervelet ne sauront, je le gage, résister aux associations d'images et d'idées débiles comme c'est le cas de votre serviteuse. 

03 Mai 2016
Lieux
10:39